Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Objectifs

 

 

L’éducation à la non-violence et à la paix : quels objectifs ?

 

 

3.1. Objectifs généraux :

 

 

   L'objectif de l'éducation à la non-violence et à la paix est l'acquisition par les enfants et adolescents d'un savoir, d'un savoir-faire et d'un savoir-être leur permettant de cultiver des relations pacifiées, coopératives, solidaires et fraternelles avec les autres enfants/adolescents et avec les adultes et de développer des aptitudes citoyennes les rendant acteurs de la vie démocratique de notre société.

 

  Les compétences à acquérir dans le cadre de ces savoirs sont de plusieurs ordres. Elles vont des compétences centrées sur soi à celles tournées vers le monde en passant par celles qui permettent l'attention à l'autre, au groupe et à l'organisation sociale.

 

 

3.2. Des compétences centrées sur soi :

 

 

   L'éducation à la non-violence et à la paix suppose, dans un premier temps, de développer des compétences centrées sur soi telles que la congruence, la connaissance de soi, l'estime et la confiance en soi, l'écoute du corps et la gestion des émotion.

 

   Congruence : Cette compétence consiste à détecter les contradictions entre ses valeurs, ses besoins et ses actes et à faire évoluer en conséquence ses actes, ses besoins ou ses valeurs pour les ajuster et les mettre en adéquation.

 

   Connaissance de soi : Cette compétence a pour objectif de développer chez les enfants et adolescents la connaissance valorisante de leurs compétences, de leurs capacités physiques et mentales, de leurs goûts, de leurs “points forts”, sur lesquels ils pourront s'appuyer dans les situations difficiles. Il s'agit également de leur faire connaître leurs limites pour les accepter sereinement.

 

   Estime de soi et confiance en soi : Les activités qui permettent aux enfants et adolescents de mieux se connaître de façon valorisante développent chez eux confiance et estime de soi. Les adultes veillent à porter un regard positif sur les enfants et adolescents afin de les valoriser en validant leurs performances et en reconnaissant l'ensemble de leurs compétences, qui ne se limitent pas au domaine cognitif.

 

   Connaissance des émotions,des sentiments et des besoins : Il s'agit d'aider les enfants et les adolescents à prendre conscience de ces trois réalités, à les identier et les accueillir, de faire connaître les liens qui existent entre elles, d'enrichir le vocabulaire permettant de les exprimer, d'apprendre à les reconnaître chez les autres.

 

   Écoute du corps et gestion des émotions : L'éducation à la non-violence et à la paix a également pour objectif d'apprendre aux enfants et adolescents à reconnaître, décrypter et accepter les signes corporels liés à leur ressenti émotionnel, à gérer leurs émotions, en particulier les émotions désagréables.

 

 

3.3. Des compétences centrées sur l'autre :

 

 

   L'éducation à la non-violence et à la paix suppose également l'acquisition de compétences centrées sur l'autre.

 

   Capacité à "faire avec" cet autre que l'on ressent comme différent : Cet enseignement vise à développer la certitude de l'égale dignité de chaque personne et l'esprit de fraternité. Cela suppose de développer chez l'enfant et l'adolescent sa capacité d'inclure tout autre dans le cercle de jeu, le cercle de travail, le cercle des apprentissages, le cercle de parole, etc.

 

   Communication relationnelle : Il s'agit d'enseigner aux enfants et adolescents à exprimer clairement les faits, idées, sentiments, émotions, besoins et désirs, à être capable d'écoute active, à être capable d'interpréter les signaux non-verbaux, à savoir questionner pour recevoir de l'information, à savoir pratiquer la re-formulation et décrire le point de vue de l'interlocuteur, à savoir utiliser la prononciation et l'intonation appropriées à la situation, à savoir s'exprimer à la première personne, à savoir accomplir des rituels sociaux (par exemple se présenter, remercier).

 

   Affirmation de soi : Il s'agit ici d'une compétence utile à la défense de ses droits dans le respect des droits des autres. Cette compétence comprend les capacités de se présenter avec ses qualités et ses défauts, de faire respecter ses limites personnelles, d'accepter et de refuser des propositions, de savoir dire non, d'avancer une opinion différente, de défendre ses idées, de maintenir la communication avec l'autre en cas de désaccord tout en affirmant ses valeurs et ses opinions personnelles, de différencier les arguments informatifs et les arguments persuasifs, de formuler des critiques constructives, de donner des messages clairs et consistants, de formuler des demandes précises, de savoir recevoir de la reconnaissance de la part de son entourage.

 

   Acceptation des différences et empathie : L'empathie est la compétence qui recouvre la capacité de prendre en compte le ressenti et les pensées de l'autre tout en les distinguant de ses propres ressentis et pensées, la capacité de donner à l'autre des signes de reconnaissance, la capacité de s'exprimer en respectant les différences et les ressemblances, la capacité d'être sensible aux besoins de l'interlocuteur et de concilier la satisfaction de ses propres besoins avec ceux des autres.

 

   Gestion non-violente des conflits : Cet enseignement vise à apporter aux élèves des connaissances sur le rôle du conflit dans le processus de socialisation, sur les différentes formes de violences et leurs causes, sur les mécanismes d'escalade de la violence et les moyens qui permettent de la désamorcer. Il vise à leur apprendre à connaître leurs propres réactions au cour d'un conflit, de leur faire prendre conscience de leurs émotions (peur, colère, etc.) et de leur permettre de prendre du recul pour les laisser s'apaiser, de leur apprendre à parler sans agresser, à reconnaître et à définir la situation problématique, à distinguer la personne de son comportement pour se centrer sur l'objet précis du conflit, à anticiper sur les conséquences de leurs actes, à imaginer des solutions susceptibles de convenir aux protagonistes du conflit, à concrétiser un accord et à appliquer la solution choisie.

 

 

3.4. Des compétences centrées sur le groupe :

 

 

   Les compétences centrées sur le groupe viennent compléter les compétences centrées sur soi et sur l'autre pour permettre un meilleur vivre ensemble au sein des différents groupes dans lesquels les enfants et les adolescents évolueront au cours de leur vie.

 

   Capacité à apprendre et à réussir ensemble : Il s'agit des aptitudes coopératives et de l'habileté au partage des savoirs, afin de développer l'intelligence collective et la capacité de s'aider mutuellement.

 

   Capacité à s'affirmer et trouver sa place dans le groupe : La capacité pour les élèves à trouver leur place dans le groupe est d'abord la capacité de résister à la pression du groupe lorsqu'il invite à faire ce que, en leur for intérieur, ils ne voudraient pas faire, d'anticiper les conséquences de leurs actes, de confronter les points de vue au sein du groupe et de détecter et de combattre les manipulations, le phénomène du bouc émissaire et la circulation des préjugés, des stéréotypes et des rumeurs. Apprendre à trouver sa place dans le groupe, c'est aussi faire comprendre les différents rôles que peuvent être amenés à jouer au sein du groupe, plus ou moins consciemment, les individus pour satisfaire leur besoin d'appartenance au groupe ou leur besoin de reconnaissance spécique.

 

   Capacité à participer positivement à la dynamique du groupe : Cet enseignement vise à apprendre à évaluer le besoin d'aide, à en demander et à offrir une aide appropriée. Il vise à exercer son sens critique et à savoir intervenir face à une injustice ou à une situation de conflit, à être médiateur dans un conflit, à coopérer, à réguler les tensions. Il s'agit également d'enseigner des compétences techniques liées à la conduite de réunions, à l'animation de groupes, à la prise de parole devant un groupe, au débat, à l'argumentation, à la prise de notes pour synthétiser le contenu des échanges et les décisions prises par le groupe.

 

   Responsabilité : Cette compétence permet de répondre de ses actes et d'envisager leurs conséquences, de prendre conscience que se taire devant une violence, c'est déjà y participer, de devenir acteurs dans un monde où la paix et la justice sont à construire au quotidien.

 

   Solidarité : Il s'agit d.apprendre aux élèves à percevoir le rôle qu'ils peuvent jouer pour améliorer le fonctionnement de la société et à entreprendre des actions en ce sens. Cette compétence peut s'exercer soit de façon spontanée sous forme d'entraide dans l'apprentissage ou dans toute autre activité de la vie sociale, soit sous forme plus organisée, en développant le tutorat entre enfants/adolescents par exemple.

 

 

3.5. Des compétences centrées sur l'organisation sociale :

 

 

   L'éducation à la non-violence et à la paix développe des compétences centrées sur l'organisation sociale qui permettent aux enfants et aux adolescents de se situer dans la société avec ses règles, ses valeurs, ses risques, ses biens, etc.

 

   Capacité à assumer la triade règles, transgressions, sanctions : Cette compétence comporte la compréhension de la nécessité d'une loi comme facteur de liberté et de sécurité assurant la qualité du vivre ensemble. Elle comporte également les capacités à participer à l'élaboration des règles, à adhérer librement aux règles fixées par un processus démocratique reconnu par la collectivité, à garder une force de proposition critique quand une règle n'est plus adaptée au contexte de vie, à juger positivement les sanctions quand elles sont cohérentes, crédibles et justes.

 

   Développement de l'esprit civique : Il s'agit de développer la conscience de la nécessité de promouvoir les valeurs républicaines. Cette compétence s'acquiert par exemple à travers des formations de secourisme, de sécurité routière, de l'apprentissage et du respect des règles du débat démocratique, de l'acceptation et du respect des règles de vie collective dans et hors des structures d'accueil. Cette compétence est développée également en permettant aux enfants et adolescents de participer à la vie du groupe et de la structure au travers du système de délégations dans les différents conseils qui structurent la vie scolaire ou périscolaire ou d' "un service de médiation par les pairs" instauré dans la structure.

 

   Préventions pour la santé physique, sociale et mentale : Il s'agit de la capacité à trouver les ressources intérieures ou extérieures pour se protéger de dangers mettant en péril gravement sa santé. On peut citer en particulier, les différentes formes de toxicomanies, licites ou illicites, l'anorexie ou la boulimie, les dépressions graves pouvant conduire à des tentatives de suicide, les risques d'abus sexuels, le racket, le phénomène du souffre-douleur.

 

   Respect du bien commun : Il s'agit de transmettre le sens de la responsabilité personnelle du bon état des matériels ou des lieux qui sont à la disposition de tous. L'acquisition de la notion de bien commun se fait à l'école en développant le respect de tous pour les livres et les matériels à usage pédagogique ainsi que les différents lieux fréquentés.

 

 

3.6. Des compétences centrées sur le monde :

 

 

   L'éducation à la non-violence et à la paix suppose enfin une ouverture sur le monde et sur ses enjeux en développant la solidarité internationale, la sensibilité aux conflits nationaux et internationaux et le respect de l'environnement.

 

   Solidarité internationale : Il s'agit d'éveiller les élèves à la dimension internationale de la solidarité, notamment à l'égard des pays sous-développés. Elle peut être abordée à partir de multiples thèmes comme ceux du développement durable, du commerce équitable, du "voyager" autrement, du respect des droits humains, de l'épargne solidaire, des chantiers jeunes, de l'éducation pour tous, du volontariat de solidarité internationale, etc.

 

   Sensibilité aux conflits nationaux et internationaux : Il s'agit ici de développer la sensibilité des enfants et adolescents aux problèmes qui engendrent des conflits nationaux ou internationaux. À partir d'exemples choisis dans l'actualité, il sera transmis aux élèves des méthodes d'analyse faisant ressortir différents moyens pour rétablir la paix : recherche des injustices ou des frustrations qui sont à l'origine du conflit ; observation des mécanismes de la violence dans les conflits et de leurs conséquences ; découverte de modes d'action qui favorisent la paix ; découverte de processus de gestion des conflits au niveau international ou national ; connaissance d'initiatives de paix par la non-violence pour résoudre des conflits.

 

   Respect de l'environnement : Le respect de l'environnement inclut le respect de la vie animale, le respect de la terre, de l'air, de l'eau avec la connaissance des cycles naturels de la nature. Cet enseignement vise à donner aux enfants et adolescents une connaissance des nuisances qui menacent l'environnement et à dénir des règles de comportement qui le respectent, règles qui peuvent être écrites dans une charte de la structure d'accueil. Il les invite à s'engager pour améliorer la qualité de cet environnement.